Il y a deux ans, le 15 septembre 2018, la téléconsultation était remboursée par la Sécurité sociale pour la première fois. En 2019 à la même date, l’Assurance maladie annonçait que plus de 60 000 actes de téléconsultations avaient été remboursés par la Sécu en un an, un chiffre dont s’était félicité à l'époque Nicolas Revel, ancien directeur de la Caisse national assurance maladie (CNAM).

Puis arrive 2020, avec l’explosion du nombre de téléconsultation facturé à l’Assurance maladie. De 40 000 actes de téléconsultation en février 2020, ce chiffre bondit à 4,5 millions d’actes remboursés en avril, en plein confinement, pour se stabiliser cet été, à 1 million d'actes par mois. La crise sanitaire aura « permis la diffusion massive de cette nouvelle pratique tant auprès des médecins que des patients » :

  • Plus d’un médecin sur deux a recours à la téléconsultation
  • Une pratique intergénérationnelle : 1 patient sur 5 a moins de 30 ans, et 1 patient sur 5 a plus de 70 ans

Instaurée en 2018 par un arrêté du 1er août 2018, les objectifs initiaux de la téléconsultation « ont trouvé un écho particulier avec les enjeux majeurs de la crise sanitaire de 2020 » explique l’Assurance maladie dans son communiqué de presse :

  • Faciliter l’accès de tous à des soins de qualité sur l’ensemble du territoire
  • Simplifier le suivi des patients dans un contexte d’augmentation des pathologies chroniques
  • Améliorer la qualité de vie des patients en évitants les déplacements des personnes âgées ou fragiles
  • Améliorer la prise en charge des patients, en évitant des renoncements aux avis spécialisés

Source :Prévissima - 17/09/2020