Informations sur les cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

loading
Retour

Enquête Swiss Life sur la solidarité intergénérationnelle

9 sondés sur 10 souhaitent une plus grande solidarité entre générations, mais les deux tiers anticipent des conflits sur le partage des ressources

Face aux défis de l’allongement de la durée de la vie, Swiss Life, acteur référent en assurance et gestion de patrimoine, a choisi de se positionner sur le thème « vivre bien, plus longtemps, selon ses propres choix ». Pour mieux comprendre les attentes des différentes générations, contribuer au débat sociétal, et accompagner ses clients tout au long de leur vie, le Groupe Swiss Life a confié à l’Institut LINK la réalisation d’un sondage représentatif dans les 3 principaux pays où le groupe est implanté : la France, l’Allemagne et la Suisse.

Principaux résultats :

89% des personnes sondées souhaitent une plus grande solidarité entre générations

66% estiment que la redistribution des ressources entre générations sera source de conflits

63% regrettent que l'acceptation sociale des personnes âgées ne soit pas meilleure

65% des personnes sondées pensent que les jeunes sont trop égocentriques

46% de la génération Y (18 à 35 ans) et 39% de la génération X (36 à 50 ans) trouvent que le vote des personnes âgées a trop de poids lors des élections

52% de la génération Y estiment que les personnes âgées vivent aux dépens des jeunes, ce que contestent 86% des vétérans (66 à 79 ans) et 77% des baby-boomers (51 à 65 ans)

Si les Français partagent globalement les mêmes préoccupations que leurs voisins allemands et suisses, ils se distinguent notamment par leur attachement à la famille. A 89%, la volonté de
prendre soin de ses parents est, en France, nettement plus élevée qu’en Suisse (81%) ou en Allemagne (77%). Les Français sont également plus nombreux à souhaiter mettre de l’argent de côté pour leurs descendants et moins désireux de tout dépenser de leur vivant (43% en France contre 54% en Suisse et 64% en Allemagne). Enfin, ils se déclarent plus volontiers favorables au logement familial intergénérationnel : 77% des Français approuvent cette forme d’habitat, contre 69% en Suisse et 70% en Allemagne.

Dans leur vie professionnelle, les Français sont en revanche plus sceptiques sur la collaboration intergénérationnelle : elle est perçue comme une source potentielle de conflits par 34% des Français, contre 26% des allemands et seulement 15% des suisses. En France, 45% des sondés déclarent préférer travailler avec des collègues de leur tranche d’âge, contre 42% en Allemagne et 29% en Suisse.

Au sujet de l'enquête

Entre le 30 août et le 7 septembre 2016, l'institut LINK a réalisé pour le compte de Swiss Life une étude représentative sur la solidarité intergénérationnelle. Au total, 3 078 personnes âgées de 18 à 79 ans résidant en Suisse (1 011), en Allemagne (1 033) et en France (1 034) ont été interrogées en ligne sur le sujet. Pour chaque pays, le groupe des personnes sondées se composait d'un quart de représentants de chacune des quatre générations suivantes : la génération Y (18 à 35 ans), la génération X (36 à 50 ans), les baby-boomers (51 à 65 ans),
et les vétérans (66 à 79 ans).

Pour de plus amples informations sur les résultats de l'enquête : www.swisslife.com/fr/hub/generations.html

A propos de Swiss Life

Acteur référent en assurance et gestion de patrimoine, Swiss Life se caractérise par un positionnement reconnu d’assureur gestion privé. Nous offrons une approche globale en assurance vie, banque privée, gestion financière, ainsi qu’en santé, prévoyance, dommages à nos clients particuliers et entrepreneurs, à titre privé et professionnel. Nous les accompagnons tout au long de leur vie, construisant une relation durable grâce à un conseil personnalisé. A l’écoute de leurs choix personnels, nous adaptons nos solutions aux évolutions de leurs besoins et d’une vie plus longue. www.swisslife.fr