Informations sur les cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

loading
Retour

Ma complémentaire santé je n’en ai plus besoin avec le « 100 % santé » ! C'est faux

Swiss Life vous éclaire en toute simplicité sur la réforme du 100 % santé pour vous permettre de faire les bons choix. #ComprendrePourDécider

 Au contraire, pour pouvoir bénéficier de la réforme du « 100% santé », il faut avoir souscrit une complémentaire santé responsable et solidaire1, et ce quel que soit le niveau de garantie choisi.

Attention, l’optique, le dentaire et les aides auditives sont les trois seules spécialités concernées par la réforme, avec des équipement et soins précisément définis pour bénéficier d’un reste à charge nul, c’est-à-dire ne rien avoir à débourser.
De plus, il existera encore des dépassements d’honoraires et des prestations non prises en charge pour ces trois spécialités concernées par la réforme du « 100% santé ».

 Pourquoi souscrire une complémentaire santé ?

Enfin, pour tous les autres postes de santé comme les autres appareillages, la médecine courante ou la consultation d’un spécialiste, la pharmacie, l’hospitalisation, la maternité, les médecines douces, les cures thermales, etc., rien ne change par rapport à aujourd’hui dans le mode de remboursement : Sécurité sociale + votre complémentaire santé + éventuellement vous.

 Ne pas avoir de complémentaire santé, c’est avoir systématiquement un reste à charge, une partie à payer de votre poche, lorsque vous vous faites soigner.

>Pour en savoir plus sur la réforme du « 100% Santé », cliquer ici 


Votre santé est un sujet essentiel et tellement personnel
Swiss Life vous propose des garanties et services au choix pour une complémentaire qui vous ressemble et s’adapte à votre budget.
>Demander un devis assurance complémentaire santé Swiss Life
>Rencontrer un agent Swiss Life le plus proche de chez vous.

(1) Près de 95% des contrats sur le marché sont aujourd’hui responsables : en cas de doute, n’hésitez pas à interroger votre complémentaire santé. Un contrat est dit responsable quand il respecte un certain niveau de prise en charge dont l’étendue et les limites sont fixées par la réglementation. Concrètement, cela signifie que certains remboursements sont obligatoires, d’autres interdits ou plafonnés par la loi.

Publié le 16/07/2019